La Camerata
 

Sillonnant la région Rhône-Alpes depuis 2004, La Camerata (ex : Camerata du Rhône) est une formation peu ordinaire : 

20 musiciens lyonnais jouent debout, sans chef d'orchestre, tel un groupe de musique de chambre étoffé. Dynamiques, en mouvement, ils ont une liberté et une implication particulièrement fortes. Les regards et les émotions, palpables et partagés, offrent une dimension vivante, communicative, perceptible sur scène et dans la salle.

 

Gaël Rassaert, direction artistique

 

Musicien curieux et passionné, Gaël Rassaert a profité de nombreux enseignements en France (CNSMDL) et à l'étranger (Pays-Bas, Allemagne) avant de venir à nouveau s'établir à Lyon.

Certaines personnalités musicales l'ont beaucoup influencé, notamment les violonistes Philip Hirshhorn et Charles-André Linale, mais également de grands artistes comme Menahem Pressler, György Kurtag, ou encore les membres du quatuor Amadeus.

Lauréat de plusieurs concours de musique de chambre (Guidel, Privas, Fnapec), il est régulièrement invité par les formations telles que l’Orchestre National de Lyon, l’Opéra National de Lyon. Il mène une carrière de chambriste, se produisant principalement en trio, en quatuor (trio Quark, quatuor Rassaert), mais aussi en sextuor ou en octuor à cordes, dans de nombreux festivals en France, en Espagne, au Portugal, en Angleterre, en Suisse, en Russie, en Lituanie, en Inde, au Sri Lanka, aux Etats-Unis, au Vénézuela, au Pakistan et en Corée.

La Camerata affectionne particulièrement les projets mixtes et les répertoires éloignés de sa formation native "classique", ce qui ne l'empêche pas de défendre avec ferveur les très belles oeuvres écrites pour cordes par Schönberg, Bartok, Dvorak, Mozart, Brahms, Tchaikovski, Britten, Schubert, ou encore Chostakovitch.

Complémentaires, les nouveaux répertoires choisis l'emmènent sur d'autres sentiers plus créatifs, vers d'autres musiques liées aux rencontres : musiques traditionnelles (Algérie, Argentine, Chili...), jazz, musique contemporaine (commandes et créations dans des contextes également pédagogiques).

L'ensemble développe aussi dès 2012 un volet autour de l'image (musique de film, enregistrements de bandes son pour la production vidéo, les documentaires, la télévision...) et continuera dans les saisons futures par des créations associant musique et vidéo, et des ciné-concerts.

 

Les différents choix musicaux de La Camerata lui permettent de jouer dans de nombreuses salles et festivals en Rhône-Alpes et dans d'autres régions (Festival des Arcs, de la Chaise-Dieu, Besançon...), et à l'étranger (Lituanie, Portugal...). 

L'orchestre est aidé depuis de nombreuses années par la Spedidam, société de perception et de distribution des droits des artistes interprètes.

 

Créé par Gaël Rassaert, violon solo et directeur artistique, La Camerata s'impose comme un acteur important dans le paysage musical, se démarquant par une ligne artistique originale, affranchie des fonctionnements hiérarchisés hérités du XIXe siècle. L'ensemble privilégie ainsi un travail et un engagement plus participatifs et démocratiques.

Il fait partie de l’ensemble Darcos du Portugal, dont le directeur musical est le compositeur Nuno Corte-Real, ce qui lui permet de jouer régulièrement en musique de chambre pour la radio et la télévision portugaise.

Montrant un intérêt tout particulier pour la musique contemporaine et la création, il est depuis 2007 violon solo de l’Ensemble Orchestral Contemporain (direction : Daniel Kawka).

Il a assuré le poste de violon solo de l’orchestre Chalon-Bourgogne de 2002 à 2005 et consacre aujourd’hui une grande partie de son activité à la direction musicale de l’ensemble à cordes sans chef La Camerata, qu’il a fondé en mars 2004.

Le travail entrepris avec ce dernier l'amène vers de nombreux autres univers musicaux (jazz, musiques traditionnelles...) et lui permet de développer des projets avec l'image (musiques de film, ciné-concerts...) et avec la danse.

Cet orchestre se produit en grande formation, à 20 musiciens, dans des festivals reconnus (Chaise-Dieu, Festival des Arcs, Festival de Besançon...), et de nombreuses salles en France et à l'étranger.

La pédagogie occupe également une partie de son activité, par le biais de projets ambitieux et collectifs, comme notamment "Un Archipel" de Jean Ribbe, commande originale à vocation pédagogique encadrée par la Camerata du Rhône et créée en 2007 avec la participation de 340 élèves "cordes" du département du Rhône, et le soutien d'une trentaine d'écoles de musique.

© 2015 

La Camerata.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now